Expositions

You are here

Villa Murillo | Retrospective de l'œuvre de JEAN ROLL

Rue du Lac, 61 | Clarens/Montreux

du 15 septembre au 26 novembre 2017 

Jean Roll (1921-2015) est un peintre suisse né à Genève, où il a principalement travaillé. Il y fut également professeur à l’école des Beaux-Arts et des Arts Décoratifs. Son travail artistique comprend des décorations monumentales, des décors de théâtre, des mosaïques, des tapisseries, des fresques et des vitraux pour des bâtiments publics ou privés. Il fut membre de la Société suisse des Beaux-Arts. Hors des courants agités du XXème siècle, la peinture de Jean Roll peut se définir comme celle du silence, du dépouillement et de l’apprivoisement des formes géométriques jouant avec la lumière. Dans l’histoire des genres, ses tableaux pourraient se rattacher à la nature morte, mais il préférait le terme de nature silencieuse, comme exprimé en allemand : Stilleben. 

Véronique Germanier, Docteur en Histoire de l'Art

 

Château de Bonmont | CATHERINE DE SAUGY

Route de Bonmont, 31 | Chéserex

du 18 mars au 27 août 2017 - EXPOSITION PROLONGÉE JUSQU'AU 28 FÉVRIER 2018

Eclats! Burst!

Un travail photographique couplé à une mise en scène graphique, inspiré par Georges de la TOUR, dédié à la beauté, chantée par François CHENG

A photo work coupled with graphic staging, inspired by Georges de la Tour, dedicated to beauty


Catherine de Saugy est née à Genève où elle étudia la musique et les arts graphiques. 

Elle a vécu et travaillé en Amérique Latine, Afrique, USA, en France et en Suisse.

En 1991 elle s’est dédiée à ses pinceaux, explorant un surréalisme personnel sur de grandes fresques (au Sans Salvador (Camineo Real-INTERCONTINENTAL), au Guatemala (Clinique Dentaire – Z10), Argentine, en Suisse Romande (CHUGE – Banque DARIER), en Floride USA (MERCY HOSPITAL Miami) qui lui valut d’être acceptée comme Member of Professional Artists of North America - ARTDEX 1995.  

Ayant fait le tour de ce jeu de l’esprit, elle s’aventura sur toile, façonnant acrylique, huile et sprays, créant des paysages plus abstraits sur toile ou papier, une peinture dense transcendée par son amour de la musique, travail récompensé par une Médaille d’Argent de l’Académie des Arts, Sciences, Lettres, Paris1996, et lui a valu en 2000 d’être Sélectionnée pour le Prix Prince Pierre de Monaco.   

Mais sa soif de structures et ses tentatives avortées de mêler passion et rigueur lui laissaient une grande frustration. En 2005 l’idée lui vint de fusionner graphisme et peinture traditionnelle. Deux ans durant, en autodidacte, elle étudia les programmes ADOBE et COREL, développant un art très personnel et contemporain. 

Désormais elle pouvait structurer ses créations picturales et photographiques, superposant des architectures quasi transparentes, mettant l’espace en scène. Cette technique offrant une extension illimitée à son imagination.

Elle se lança alors dans le portrait, réalisant pour le Prof. Dusan Sidjanski, élève de Denis de Rougemont le « portrait d’une certaine idée de l’Europe » ; pour MM André Borchberg et Bertrand Piccard une trajectoire des débuts de SOLAR IMPULSE ; pour Hervé Dessimoz architecte, l’accomplissement de son art avec Le GLOBE de l’INNOVATION finalement dédié au CERN, pour le Prof. Patrick Aebischer une rétrospective de sa vie universitaire.

Parallèlement dès 2006, Catherine de Saugy développait une œuvre picturale et graphique reconnue par le PALM AWARD 2011- Leipzig : Certificate of Excellence for outstanding accomplishment in the arts qui lui fut décerné.  

Depuis son enfance elle était fascinée par le reflet des objets. Plus tard son regard aiguisé par les cours de Jean ROLL dont elle fut une élève admirative et proche, elle s’est mise à les photographier. En 2014 l’éclairage inattendu de quelques verres abandonnés sur une desserte lui inspira la série de photos ECLATS ! qui font l’objet de l’exposition Plexus au Golf-Club de Bonmont. En amoureuse de la peinture de Georges de la TOUR qui l’inspire, elle dédie cette œuvre à la beauté chantée par François CHENG.  

Enthousiasmée par la transparence et le profond rayonnement du Plexiglas, Catherine de Saugy a choisi ce support pour ses photographies aussi. Pour le Château de Bonmont, 28 oeuvres ont été choisies et tirées sur plexiglas de grands formats, signées et numérotées de I à III.